aperçu
| cépages | régions | législation |
carte vinicole de roumanie

Cépages pour les vins blancs

Jusqu'à l'attaque du phylloxéra, il y a 100 ans, dominait les cépages autochtones: Feteasca Alba, Feteasca Regala, Tamîioasa Româneasca, Galbena de Odobesti, Grasa de Cotnari, Babeasca Neagra, Feteasca Neagra, Busuioaca de Bohotin, etc.

Le phylloxéra, qui commence à sévir entre 1880 et 1884, a entraîné la destruction des plantations pendant une période de 20-30 ans, causant des transformations profondes dans la structure des assortiments traditionnels. Pour combattre le fléau, entre 1880-1890 on a testé plusieurs méthodes, entre autres le greffage et l'utilisation des hybrides directement producteurs. Après l'attaque du phylloxéra et jusqu'à la deuxième guerre mondiale, de nouveaux cépages sont importés, de provenance occidentale.

Il faudra préciser que les premiers cépages étrangers dans la deuxième moitié du 19ème siècle ont été importés par un souci de qualité, en parallèle avec de nouvelles préoccupations pour le développement des forces de production et pour des recherches systématiques. Les cépages qu'on introduit dans cette période ce sont des cépages de grande qualité provenant de pays occidentaux: Aligoté, Riesling italien, Muscat Ottonel, Muscat de Frontignan, Cabernet Sauvignon, Traminer rose, Pinot gris, Muscat Ottonel, Pinot Noir, Merlot et Malbec.

Entre les deux guerres mondiales, les cépages qui se sont montré le mieux adaptés aux conditions écologiques sont plantés maintenant un peu partout dans le pays.

Top
CEPAGES POUR LES VINS BLANCS :

CEPAGES LOCAUX

FETEASCA ALBA
Fetisoara, poama pasareasca
(raisin des oiseaux), pasareasca alba (blanc des oiseaux), poama fetei alba (raisin blanc de Fetesti).

Cépage de cuve blanc connu depuis des siècles en Moldavie et en Transylvanie.

  • Bourgeonnement: Aranéeux ou faiblement duveteux. Jeunes feuilles trilobées, glabres ou avec des rares poils, de couleur orangé clair. Feuille: Moyenne à grande, bullée, profondément quinquelobée (parfois 7 à 9 lobes), sinus latéraux supérieurs larges, en massue, souvent à bords superposés, sinus inférieurs ouverts, sinus pétiolaire largement ouvert, presque en accolade; dents anguleuses, étroites, en deux séries; glabre sur les deux faces.
  • Grappe: Cylindrique à tronconique, moyenne, ailée; baie petite, sphérique, peau épaisse, pruinée, vert jaunâtre, juteuse.
  • Maturité: Première époque.
  • Physiologie: Ce cépage à débourrement précoce, ayant un cycle végétatif court, vigoureux, est bien adapté aux vignobles du nord de la Roumanie, où les raisins gardent un bon équilibre entre le sucre et l'acidité. En revanche, dans le sud, les raisins manquent d'acidité. On conduit généralement ce plant en taille longue avec 16 à 20 yeux pour des espacements de 2-2,2 x 1,8-2m. La Feteasca Alba offre des rendements oscillant entre 150 et 180 q/ha.
  • Répartition: La Feteasca Alba est principalement cultivée en Roumanie (10.590 ha), où elle fait partie de l'encépagement des 12 régions. Elle joue le rôle de cépage dominant dans les vignobles de Moldavie, de la région de Iasi (Cotnari, Bucium, Copou). Elle est aussi très cultivée dans les vignobles de Tirnave, de la région de Brasov, ainsi que dans les vignobles de Cluj à Lechinta et Dumitra. On la rencontre également dans les pays voisins: Bulgarie, Moldavie, Ukraine, Russie pour les vins mousseux, Hongrie, Slovaquie, soit un total mondial d'environ 14.000 ha.
  • Vin: alcoolique, bouqueté, rappelant la pêche et l'abricot, vieillissant bien. La Feteasca Alba permet d'obtenir des vins blancs supérieurs secs ou demi-secs, mais ceux-ci manquent parfois d'acidité et restent mous. Mélangée avec la Grasa (30%), le Francuse (30%), et le Tamaioasa (10%), elle donne le célèbre vin de Cotnari ou, à l'état pur, le vin de Feteasca, nommé perle de Tirnave en Transylvanie.
Top
FETEASCA REGALA
Ce cépage a d'abord été cultivé par le pépiniériste Gaspari de Medias et répandu sous le nom de dunnesdörfer königsat avant d'être présenté en 1928 à une exposition de fruits sous le nom de Feteasca Regala.

Cépage de cuve blanc roumain, originaire de la commune de Danes dans la région de Brasov; peut-être un hybride naturel de Feteasca Alba et Grasa de Cotnari.

  • Bourgeonnement: duveteux, vert blanchâtre à liseré rosé. Jeunes feuilles duveteuses, vert blanchâtre, devenant vert jaunâtre en grandissant.
  • Feuille: entière, plus rarement 3-5 lobée, involutée, sinus pétiolaire ouvert en U ou en V; dents anguleuses, moyennes; dessous du limbe glabre à nervures pubescentes.
  • Grappe: moyenne, cylindrique à cylindro-conique, souvent aillée, compacte; baie moyenne, sphérique, peau épaisse d'un jaune jaune-vert, légèrement pruinée, à saveur parfois finement aromatique, musquée.
  • Maturité: troisième époque (seconde quinzaine de septembre).
  • Physiologie: cépage vigoureux, résistant assez bien au gel d'hiver mais sensible aux maladies et aux gelées de printemps, ainsi qu'à la sécheresse. Taille longue pour fournir une production abondante, de plus de 200 q/ha.
  • Répartition: la Feteasca Regala est le premier cépage cultivé en Roumanie (25.580 ha). Elle est un peu répandue en Hongrie, en Moldavie, en Ukraine, en Russie et en Slovaquie.
  • Vin: blanc de qualité supérieure par sa finesse et ses arômes particuliers. Lorsque l'automne est chaud, on obtient des vins liquoreux de qualité exceptionnelle dans la région de Brasov, issus de l'assemblage de 50% de Feteasca Regala, de 30% de Muscat Ottonel et de 20% de Riesling Italien. Les vins blancs supérieurs sont obtenus dans la région de Ploiesti: la Feteasca Alba et le Riesling Italien complètent la cuve. Des vins de table ordinaires sont produits dans la région de Cluj à partir de Feteasca Regala seule ou de son assemblage à 50% de Neuburger; dans la région de Ploiesti, la Feteasca Regala est associée à l'Aligoté.
Top
GRASA DE COTNARI
Le nom de grassa en roumain signifie gros, plein, qui a sous la peau une couche de graisse, allusion aux qualités du cépage qui, grâce aux acides et à la glycérine qu'il contient, imprime au vin un bouquet particulier, d'une grande finesse. Grassa, Armas, Furmit, Poma Grassa; Grasa de Cotnari, Grasa Mare, Grasa Mica.

Cépage de cuve blanc roumain qui a fait la renommée du vignoble de Cotnari dans la région de Iasi. Il s'agit probablement du Furmit, les feuilles de deux cépages paraissant pratiquement identiques avec le dessous du limbe duveteux et velouté; cela explique la grande qualité des vins obtenus dans ces deux pays de la Hongrie et de la Roumanie.

  • Bourgeonnement: cotonneux blanc à liseré carminé. Jeunes feuilles duveteuses, jaunâtres, légèrement bronzées.
  • Feuille: entière ou légèrement trilobée, bullée, à bords involutés, sinus pétiolaire en V ouvert; dents ogivales, étroites; dessous du limbe duveteux, velouté et nervures pubescentes.
  • Grappe: petite, cylindrique, ailée, lâche; baie moyenne, sphérique, blanche.
  • Maturité: deuxième époque moyenne, dans la première quinzaine de septembre à Cotnari. Dans les vignobles de coteaux, on laisse surmûrir le raisin pour ne vendanger que pendant la première quinzaine d'octobre.
  • Physiologie: cépage de vigueur moyenne, à débourrement précoce, se comportant bien sur riparia gloire ou sur 41 B dans les sols argilo-calcaires. De production moyenne, il est sensible au mildiou et à la pourriture grise, mais si l'automne est sec, la pourriture noble se développe et permet d'obtenir des vins de qualité supérieure, comme à Tokay, titrant plus de 17% vol.
  • Répartition: le Grasa de Cotnari couvre 600 ha en Roumanie. Il a été introduit pendant le règne du prince Etienne le Grand (1457-1504), se répandant dans la haute Moldavie et descendant plus bas vers les crus de Houchi, Bacau, Odobesti etc.
  • Vin: les vins de dessert de la région de Cotnari proviennent de l'assemblage de Grasa (35%), Feteasca Alba (35%), Francuse (20%) et Muscat Blanc (10%). A Pietroasa, région de Ploiesti, on peut vinifier jusqu'à 50% de Grasa et 50% de Feteasca Alba.
Top

GALBENA DE ODOBESTI
Galbena, galbena grasa, poama galbena, bucium de poama galbena, sars izum, orangentraube, galbina, galbina batuta, galbina rara, galbina urita.

Cépage de cuve blanc de Roumanie, qui serait originaire de Capatanu sur Milcov, près d'Odobesti.

  • Bourgeonnement: duveteux blanc lilas, plus coloré sur les bords. Jeunes feuilles duveteuses, veloutées sur les deux faces, blanc verdâtre à liseré rosé.
  • Feuille: moyenne, vert foncé, gaufrée, entière ou légèrement trilobée à sinus latéraux supérieurs en V à peine marqués, sinus pétiolaire en lyre ou en U, parfois fermé; dents ogivales, moyennes, en deux séries; dessous du limbe duveteux en pelote.
  • Grappe: moyenne, cylindro-conique, avec un ou deux ailes, compacte; baie moyenne, sphérique, jaune verdâtre, pulpe juteuse, sans arôme.
  • Maturité: troisième époque.
  • Physiologie: cépage vigoureux, conduit en cordon de Royat, dont la vendange est tardive, au cours du mois d'octobre et jusqu'en novembre. Ce plant est très productif (de 140 à 150 q/ha).
  • Répartition: avant l'invasion phylloxérique, la culture de Galbena de Odobesti était fondamentale dans les vignobles du sud de la Moldavie et s'étendait en Valachie à Dealu Mare. Ce plant couvre 500 ha en Roumanie.
  • Vin: commun, léger.
Top

FRANCUSE
Frincusa, tirtara, vinoasa, poama franchie, poama mustei, poama creata, mildweisser, mustoasa de Moldova.

Cépage de cuve blanc originaire de Moldavie et cultivé en Roumanie.

  • Bourgeonnement: duveteux ou cotonneux, vert blanchâtre à liseré carminé. Jeunes feuilles duveteuses, blanc verdâtre.
  • Feuille: moyenne, trilobée ou quinquelobée à sinus latéraux supérieurs moyennement profonds, étroits, sinus inférieurs nuls ou à peine marqués, sinus pétiolaire étroit, elliptique; dents anguleuses, moyennes; dessous du limbe duveteux avec les nervures pubescentes.
  • Fleur: hermaphrodite, mais faculté faible de germination du pollen, provoquant coulure et millerandage.
  • Grappe: moyenne, cylindro-conique, compacte; baie moyenne, sphérique, jaune verdâtre, juteuse à saveur herbacée.
  • Maturité: troisième époque tardive (en septembre à Bucarest).
  • Physiologie: cépage de vigueur moyenne, à conduire en cordon de Royat mixte avec long bois, pouvant produire plus de 100 q/ha.
  • Répartition: le Francuse couvre 441 ha en Roumanie, où il est cultivé depuis des siècles à Cotnari avec les cépages Grasa et Feteasca. On le trouve également dans les vignobles d'Odobesti, Panciu, Husi.
  • Vin: le Francuse est généralement vinifié avec les autres cépages blancs cultivés à Cotnari. Vinifié seul, il peut servir à élaborer des vins mousseux.
Top

MUSCAT BLANC
Muscat blanc à petits grains, muscat de Frontignan, muscat de Lunel, muscat dans le Languedoc et la Provence, muscat blanc commun, muscat de Die dans la Drôme, muscat d'Alsace en Alsace; muscat blanc du Valais en Suisse; Tamaioasa alba, tamaioasa de Dragasani, tamaioasa de Moldova, tamaioasa romaneasca en Roumanie.

Cépage de cuve blanc d'origine grecque, cultivé dans la plupart des pays viticoles de la Méditerranée depuis l'Antiquité.

  • Bourgeonnement: duveteux blanc à liseré carminé. Jeunes feuilles aranéeuses, brillantes, très bronzées.
  • Feuille: orbiculaire, épaisse, finement bullée, gaufrée, moyennement quinquelobée à sinus latéraux supérieurs profonds et très étroits, sinus pétiolaire fermé à bords parallèles; dents anguleuses, en deux séries très étroites; dessous du limbe glabre avec les nervures pubescentes.
  • Grappe: moyenne, rarement ailée, cylindrique, longue, étroite et compacte; baie sphérique, moyenne, d'une couleur jaune ambré, pellicule épaisse se couvrant de points roux à complète maturité; chair ferme, juteuse, très sucrée, possédant une saveur aromatique musquée.
  • Maturité: deuxième époque.
  • Physiologie: le Muscat Blanc débourre précocement (le 5 avril à Montpellier). Sa vigueur est moyenne et son port érigé.
  • Répartition: le Muscat Blanc est connu et cultivé depuis la plus haute antiquité sur les bords de la Méditerranée. En effet, le groupe des muscats constituaient les Anathelicon moschaton des Grecs et la apianae des Romains (ainsi nommés car les raisins étaient recherchés par les abeilles et surtout les guêpes, très friandes de ce parfum musqué). En Roumanie on cultive 1.150 ha.
Top

MUSCAT OTTONEL
Cépage autochtone qui a survécu l'invasion phylloxérique, est cultivé actuelle-ment sur une surface de 8.000 ha. Le climat tempéré et frais de certaines régions comme la Transylvanie, Crisana, Maramures et le N de la Moldavie, est très favorable à sa culture. La production moyenne varie entre 7,1 et 9,9 t/ha, et la richesse en sucre est remarquable: 202-233 et jusque 268 g/l. L'alcool peut atteindre 11,5-12°, une couleur jaune paille et un bouquet typique de Muscat qui évolue en vieillissant. On produit des vins plus capiteux en Dobroudja, dans le vignoble Murfatlar. Il s'agit de vins de dessert ou de dégustation, qui se distinguent par leur richesse d'arôme: prédomine un nez de Muscat, fort aromatique, avec des nuances de résine, parfois de pain grillé, et on retrouve également le miel, et fleurs de champs. On pratique parfois le coupage à l'alcool, et les vins qui en résultent sont puissants et peuvent être gardés très longtemps dans la cave.

Top

TAMAIOASA ROMANEASCA
Cépage local très ancien, de l'ancien assortiment des vignobles de Cotnari et Dragasani. Les conditions climatiques sont très importantes, car ce cépage exige une bonne exposition, de longs automnes ensoleillés qui favorisent l'accumulation des sucres. Dans la zone des Carpates Méridionaux - Dealu-Mare, Stefanesti, Dragasani, la concentration en sucre s'élève à 202-242 g/l. Le cépage enregistre des résultats remarquables à Cotnari également. La production moyenne varie entre 6,2 et 8,8 t/ha. Les vins obtenus sont moelleux ou demi-doux naturels, d'une teneur en alcool de 12-12,5°, ce sont des vins aromatiques imposants, de couleur jaune-or, les arômes sont complexes, combinant fleurs et miel, soutenus par une belle acidité, leur conférant équilibre. Dans le vignoble de Pietroasa, dans le Sud du pays, on produit, suite aux vendanges tardives un vin remarquable, dont le contenu de sucre au moment de la récolte s'élève à plus de 240 g/l.

Top

CEPAGES IMPORTES

RIESLING ITALIEN
Cépage d'origine incertaine, date d'avant l'invasion phylloxérique. Largement répandu (20.000 ha), grâce à sa remarquable adaptabilité en Transylvanie, une partie de la Moldavie et Valachie. Les productions varient entre 1,5 et 7,3 t/ha. En fonction de région, le contenu de sucre peut varier entre 170 et 218 g/l. Vinifié en vins secs fermes, avec l'alcool compris entre 11 et 12°. Le Riesling Italien peut servir à la production de vins mousseux. Certaines bouteilles gagnent à être gardées quelques années.

Top

SAUVIGNON
Introduit dans la période d'après l'invasion phylloxérique, c'est l'un des cépages les plus rencontrés dans l'assortiment pour vins de qualité supérieure, et il est cultivé sur environ 6.000 ha, en Transylvanie, Valachie et Dobroudja. La production moyenne varie en fonction de région entre 6,9 et 9,2 t/ha. On en produit des vins secs ou demi-secs, caractérisés par finesse et arôme typique. La teneur en alcool est de 11,5-12°, et le contenu en sucre peut atteindre jusque 250 g/l. Des vins très réussis de Sauvignon, moelleux et demi-doux sont produits à Murfatlar et Dragasani.

Top

PINOT GRIS
Apparu également après l'attaque du phylloxéra, il occupe 3.200 ha surtout dans les vignobles Murfatlar, Dealu Mare et en Transylvanie. Les raisins ont la capacité d'accumuler de grandes quantités de sucre à la maturation. Les productions moyennes se situent entre 5,3 et 9,4 t/ha. Dans certains centres vinicoles les vins acquièrent des dénominations d'origine contrôlée et peuvent se classer selon de différents critères de qualité. Ils peuvent être secs, demi-secs ou même doux, issus de raisins surmaturés. Les degrés d'alcool s'élèvent à 11,5-12,5°, ce sont des vins ronds, même robustes, aromatiques.

Top

CHARDONNAY
D'origine française, il est apparu en Roumanie dans la période d'après l'invasion de la phylloxéra. Les meilleurs résultats ont été obtenus sur les calcaires des vignobles de Dobroudja, notamment de Murfatlar. On le vinifie en vins secs et demi-doux, et même moelleux, le sucre atteignant parfois des concentrations de 245 g/l, chose tout à fait inhabituelle pour ce cépage. La production est assez basse, de 5-7,7 t/ha.

Top

ALIGOTE
Cépage originaire de France, utilisé pour les vins blancs secs, de table. La surface cultivée est de 12.000 ha (en Moldavie et Dobroudja), et la production moyenne se situe entre 10,7 et 14,5 t/ha.

La structure des surfaces viticoles cultivées
avec des cépages pour les vins blancs, en 1995
Cépages blancs
Surface (ha)
%
TOTAL
83.880
100,0
Feteasca Alba
10.590
12,6
Riesling Italian
16.240
19,4
Feteasca Regala
25.580
30,5
Aligoté
12.420
14,8
Sauvignon Blanc
4.170
5,0
Pinot Gris
2.890
3,4
Chardonnay
650
0,8
Grasa de Cotnari
600
0,7
autres cépages
10.740
12,8
Source : Le Ministère de l'Agriculture et Alimentation, 1995
Top
CEPAGES POUR LES VINS ROUGES :

CEPAGES LOCAUX

FETEASCA NEAGRA
Fetiasca niagre (Negroul), poama fetei Neagra, coada rindunicii (queue d'hirondelle, en raison de la couleur noir foncé de ses grappes serrées), pasarea neagra (oiseau noir).

Cépage de cuve noir de Roumanie. Des vins d'une haute qualité ont été produits dans les vignobles de Valea Calugareasca, Urlati, Tohani, Cotesti (Sud du pays). La robe est rouge rubis foncé, qui peut évoluer en rouge tuile en vieillissant. Le bouquet est complexe, remarquable par sa robustesse et sa rondeur, associant fruits des bois et effluves animales; quant aux vins qui comptent quelques années de cave, on remarque déjà des arômes de torréfaction et de caramel. Accompagnent divinement le gibier.

  • Bourgeonnement: duveteux blanc verdâtre. Jeunes feuilles aranéeuses, cuivrées.
  • Feuille: bullée, très brillante, vert foncé, gaufrée au point pétiolaire, profondément quinquelobée à sinus latéraux larges et à fonds aigus, sinus pétiolaire en lyre, généralement fermée chez les feuilles involutées; dents anguleuses, moyennes; dessous du limbe légèrement pubescent. Le feuillage rougit un peu à l'automne.
  • Grappe: moyenne, cylindrique, très lâche; baie moyenne, sphérique, noir bleuté, juteuse.
  • Maturité: deuxième époque.
  • Physiologie: c'est un cépage vigoureux qui doit être taillé long pour donner une récolte convenable, de 100 hl/ha. Il résiste bien au gel d'hiver et à la sécheresse, mais il est sensible aux maladies et aux gelées de printemps. Répartition: la Feteasca Neagra couvre 650 ha en Roumanie et la production varie entre 4,7 et 18,7 t/ha.
  • Vin: ce cépage est à l'origine de vins rouges supérieurs, en assemblage avec le Cabernet Sauvignon et la Babeasca Neagra. Il produit aussi des vins de table en association avec le Merlot, l'Oporto et le Sapéravi.
Top

BABEASCA NEAGRA
Cépage répandue sur une surface de 2.340 ha, surtout dans les vignobles du Sud de la Moldavie. La production moyenne: 13,4-18,6 ha. Le plus souvent nous avons à faire à des vins de table, légers et fruités, de couleur rouge cerise, qui peut devenir plus intense en vieillissant. Dans le vignoble Nicoresti, en Moldavie on obtient des vins nobles, d'appellation contrôlée.

Top

CEPAGES IMPORTES

CABERNET SAUVIGNON
Originaire de France, il préfère le climat chaud du Sud du pays - Valachie, Banat et Dobroudja, où il est cultivé sur cca. 11.500 ha. La production moyenne est comprise entre 5,0 t/ha à Murfatlar et 6,7 t/ha en Valachie. Ce sont des vins de grande tenue, avec une robe rouge intense, tannique, leur bouquet se développe en vieillissant. Ils contiennent 12-12,5° d'alcool. Pour les vins de qualité supérieure et appellation d'origine on élève les vins en barriques pendant 2 ans et après ils peuvent être gardés en bouteilles au moins 6 mois.

Top

MERLOT
Introduit après la deuxième guerre mondiale, le cépage occupe actuellement à peu près 7.000 ha. Les meilleurs résultats sont enregistrés dans les régions à bonne situation héliothermique, dans les zones collinaires du Sud de la Moldavie et Valachie. C'est ici que l'on peut obtenir des vins de qualité supérieure et qui peuvent bénéficier, quand les conditions climatiques le permettent d'une appellation d'origine contrôlée. La production varie entre 7,5 et 15,7 t/ha. Leur teneur en alcool est de 12-12,5°, quant au sucre, suite à la sur maturation des raisins, les concentrations peuvent parfois atteindre la cote surprenante de 240-242 g/l. Leur robe est d'un rouge intense, ils ont un arôme de fruit, de la fraîcheur, mais également du caractère, ainsi que des tanins qui leur permettent d'être gardés pendant plusieurs années.

Top

PINOT NOIR
Ce cépage s'est très bien adapté dans la plupart des régions du pays, mais moins bien en Transylvanie. Sa productivité est peu élevée: 4,5-6,4 t/ha. La concentration maximale du sucre dans le moût est comprise entre 206-226 g/l. Les vins obtenus sont de qualité supérieure, de robe rouge tuile, ronds et fruités, riches en alcool (autour de 12°).

La structure des surfaces viticoles cultivées
avec des cépages pour les vins rouges, en 1995
Cépages rouges
Surface (ha)
%
TOTAL
24.940
100,0
Cabernet Sauvignon
7.960
31,9
Merlot
6.750
27,1
Babeasca Neagra
2.340
9,4
Pinot Noir
1.480
5,9
Feteasca Neagra
650
2,6
autres cépages
5.760
23,1
Source : Le Ministère de l'Agriculture et Alimentation, 1995
Top

Copyright © 2001 TRANSYLVANIA